R.E.C.

Radio Esiea Club

BAD BOYS FOR LIFE

9 mars 2020


de Bilall Fallah, Adil El Arbi

Le duo Will Smith et Martin Lawrence parti pour un troisième volet de « bad boys ». Les années les ont rattrapés, les corps de Mike et Marcus ont vieilli, les méthodes ont changé, une nouvelle génération prête à prendre la relève et un lourd passé qui les pourchassent.

Les réalisateurs ont décidé de tracer deux approches d’abord parallèles dans le film. L’une brosse le portrait de deux membres des forces de l’ordre sur la fin de leur carrière d’agent de terrain, décorés à de multiples reprises et admirés de beaucoup. L’autre met en scène l’évasion sanglante d’une femme d’une des prisons les mieux surveillées du pays. Celle-ci reprend contact avec son fils et décide d’éliminer un à un les personnages qui l’ont menée à sa chute. Mike Lowrey en faisant parti.

Lors d’une soirée festive, Mike se fait tirer dessus par Armando, le fils d’Isabella, l’évadée. C’est à ce moment précis que les deux histoires convergent et que l’intrigue prend son envol.

Bien que le scénario soit passable et peu recherché, tous les moteurs de la réussite des Bad Boys sont présents, caricature et burlesque sans modération. Ainsi, le film reste un vrai moment de plaisir, comique du début à la fin et parsemé de “Bad boys! Bad boys! What’re you gonna do? What’re you gonna do when they come for you?” refrain chanté par Mark Mancina.

Petit fait intéressant pour les adeptes d’informatique, lorsque le spécialiste cybersécurité investit les systèmes opérants, il utilise le shell, avec des chmod pour modifier les droits et des println et echo pour afficher le contenu rendu accessible.

Rédigé par Enzo Boukais

Retrouvez nous aussi sur... Fb Yt